Jeudi, 29 septembre 2022 20:20:17

Les prélats ont publié un nouveau document sur la pastorale des catholiques LGBT, comprenant un texte pour bénir les couples de même sexe 

Les évêques flamands de Belgique ont nommé une personne de contact pour le ministère auprès et avec les catholiques homosexuels et ont autorisé la prière pour les couples homosexuels engagés à condition qu'il soit clair que cela n'équivaut pas à une bénédiction de mariage.

Le document, « Etre pastoralement proche des personnes homosexuelles : Pour une Église accueillante qui n'exclut personne », était daté du 20 septembre et mis en ligne sur le site Internet des évêques belges.

Les évêques flamands comprennent le cardinal Josef De Kesel de Malines-Bruxelles, l'évêque Johan Bonny d'Anvers, l'évêque Lodewijk Aerts de Bruges, l'évêque Lode Van Hecke de Gand et l'évêque Patrick Hoogmartens de Hasselt.

Le document se termine par un exemple de "Prière pour l'amour et la fidélité".

"Lors des réunions pastorales", ont déclaré les évêques, "on demande souvent un moment de prière pour demander que Dieu bénisse et fasse perdurer leur engagement d'amour et de fidélité".

Le "contenu et la forme concrets" de la prière "sont mieux discutés par les personnes impliquées et un responsable pastoral", ont déclaré les évêques. La prière doit se dérouler "en toute simplicité" et "la différence doit rester nette entre cela et ce que l'Eglise entend par mariage sacramentel".

L'exemple de "moment de prière" dans le document comprenait une lecture des Écritures et des paroles du couple exprimant leur désir que Dieu renforce leur union et les aide à être toujours fidèles l'un à l'autre.

Il comprenait également la possibilité d'une "prière de la communauté" que "la grâce de Dieu puisse travailler en eux pour prendre soin les uns des autres et de la communauté plus large dans laquelle ils vivent" et se terminerait par une bénédiction, bien que le document ne précise pas si c'était une bénédiction générale pour toutes les personnes présentes ou une bénédiction du couple.

La Congrégation pour la doctrine de la foi de l'époque, dans une réponse aux questions de mars 2021, a déclaré que l'Église catholique "n'a pas et ne peut pas avoir le pouvoir de bénir" les unions homosexuelles.

"Il n'est pas licite de donner une bénédiction sur les relations, ou partenariats, même stables, qui impliquent une activité sexuelle hors mariage" entre un homme et une femme "comme c'est le cas des unions entre personnes du même sexe", la congrégation a déclaré, ajoutant que le pape François avait approuvé la réponse.

Bénir les unions homosexuelles servirait "à approuver et à encourager un choix et un mode de vie qui ne peuvent être reconnus comme objectivement ordonnés aux plans révélés de Dieu", a déclaré le bureau doctrinal.

Le bureau de presse du Vatican n'a fait aucun commentaire lorsqu'il a été interrogé sur la déclaration des évêques belges du 20 septembre.

Les évêques flamands ont déclaré que leur approche pastorale dans le ministère auprès et avec les catholiques homosexuels est celle de "la rencontre et de la conversation".

"Les croyants qui sont dans une relation homosexuelle stable désirent le respect et l'appréciation", ont-ils déclaré. "Ça fait mal quand ils sentent qu'ils n'appartiennent pas ou qu'ils sont exclus."

L'église en Belgique, ont déclaré les évêques, essaie depuis des années "de créer un climat de respect, de reconnaissance et d'intégration" et d'accueillir la participation à la vie de l'église des catholiques LGBTQ. Pour donner à cet engagement une structure pastorale plus formelle, ont-ils dit, ils ont nommé Willy Bombeek pour diriger un bureau spécial au sein du service de pastorale familiale interdiocésain et ont demandé à chaque diocèse de procéder à une nomination similaire.

Ucanews.com

 

La vidéo de la Semaine