L'influent pasteur David Jeremiah a exprimé ses inquiétudes concernant le nombre apparemment croissant de pasteurs et d'églises qui s'éloignent de la vérité biblique, avertissant que cette tendance indique la "chute" des prophéties des Écritures avant la fin des temps. 

Dans une interview avec The Christian Post, le fondateur de Turning Point Radio and Television Ministry, âgé de 82 ans, a déclaré que "l'une des choses que dit la Bible est que pendant le temps où nous anticipons l'enlèvement, il y aura ce qu'ils appeler l'apostasie, l'apostasie, c'est ainsi que les théologiens l'appellent."

"Et si vous étudiez cela, ce qu'il enseigne, c'est qu'il y aura un moment où les gens qui ont embrassé la vérité s'éloigneront de la vérité, et ce sera une épidémie de cela", a déclaré Jeremiah.

Jeremiah, qui est également pasteur principal de la Shadow Mountain Community Church à El Cajon, en Californie, a cité des exemples de pasteurs renonçant à leurs croyances, déconstruisant ou faisant face à des échecs moraux qui les disqualifient du ministère, indiquant une tendance au déclin spirituel. 

"Il se passe à peine un mois sans que vous n'entendiez quelqu'un que vous pensiez être hétéro et aller dans le bon sens et faire les bonnes choses et enseigner la bonne vérité, et maintenant ils n'y croient plus, ou ils ont obtenu en difficulté, et ils ne sont plus au ministère », a-t-il dit.

"L'ennemi est à l'œuvre. La Bible dit que Satan va et vient comme un lion rugissant cherchant qui il peut dévorer. Et il ne dévore pas nos corps. Évidemment, il dévore notre influence. Et il a été très occupé à le faire. Il dévore l'influence de beaucoup de gens qui ont dit qu'ils étaient chrétiens. Beaucoup de jeunes que je connais disent : "Je ne crois pas qu'il y ait quoi que ce soit de mal avec l'avortement" ou "Je ne crois pas qu'il y ait quoi que ce soit de mal avec l'homosexualité". ou tous ces autres problèmes. Ils l'ont fait autrefois, mais maintenant ils ne le font plus. C'est l'apostasie.

Le pasteur considérait l'époque moderne comme "une période de grand découragement et de désespoir", estimant que "nous assistons en fait à la désintégration de notre nation juste devant nous" et que cela "se passait, pas dans un siècle, c'est qui se passe en une décennie."

"La loi et l'ordre ont disparu. La vérité a disparu. Le genre a disparu. Les écoles se dissipent", a déclaré Jeremiah. "Nous avons une école chrétienne dans notre ministère, et quand nous avons commencé COVID, nous avions 1 200 élèves. Nous avons maintenant 1 700 élèves parce que les gens sont désespérés en Californie. … ils veulent mettre leurs enfants là où on ne leur dira pas qu'ils ne sont pas ceux que Dieu a créés pour qu'ils soient."

Jérémie a souligné la nécessité pour les chrétiens de rester enracinés dans les Écritures et de ne pas s'éloigner de la vérité, en particulier dans le climat spirituel précaire actuel. 

Selon le rapport 2022 sur l'état de la Bible de l'American Bible Society, le nombre d'adultes américains qui lisent la Bible au moins "au moins 3 à 4 fois par an par eux-mêmes, en dehors d'une église" est passé de 50 % en 2021 à 39% l'an dernier.

Jérémie a déploré le fait que de nombreuses églises aient adopté une "mentalité de bien-être" au lieu de prêcher la Parole de Dieu, ajoutant que "nous sommes dans une situation très désespérée".

"Ne me dites pas que nous ne sommes pas dans un mauvais endroit; dites-moi comment vivre pendant que je suis dans cet endroit", a-t-il dit. "Comment avez-vous réussi à le faire?"

"Je pense que l'une des choses qui m'encourage énormément est qu'à chaque fois que je pense que nous sommes dans le pire endroit possible, je me rends compte que le monde dans lequel la Bible a été écrite, et à qui elle a été écrite au départ, était bien pire que tout ce que nous vivons en ce moment. Et ils ont compris la puissance de l'Écriture.

Le pasteur a exprimé son engagement à enseigner la Bible et à aider les gens à comprendre ses vérités, ce qu'il cherche à faire dans son prochain livre The Great Disappearance : 31 Ways to be Ready for the Rapture . 

"Je n'ai rien à donner à mon église si ce n'est pas de la Bible", a déclaré Jeremiah. "Je ne suis qu'une personne, je ne suis qu'un individu."

"Je travaille toujours sur un projet qui intègre les Écritures dans ce qui se passe dans notre monde. Je crois que c'est ce que nous devrions faire. C'est ce que nous sommes appelés à faire. Et nous nous sommes en quelque sorte éloignés de cela."

Pour aider les croyants ordinaires à discerner les signes de principes non bibliques infiltrant les églises, Jérémie a conseillé d'observer si la Parole de Dieu est enseignée et valorisée. Il a encouragé à trouver des églises où les gens portent des Bibles et où les Écritures sont au centre des enseignements au lieu de messages de motivation.

"Si vous entendez [un chef d'église] marginaliser les Écritures ou dire des choses comme:" C'était vrai, mais ce n'est pas vrai ", vous êtes probablement dans un endroit où vous feriez mieux d'être prudent", a-t-il déclaré.

"La Parole de Dieu est le véritable test", a ajouté Jérémie. "Vous pouvez aller dans de nombreuses églises chrétiennes… où elles ne mentionnent presque jamais la Bible. Ou s'ils le font, ils vous donnent deux petites minutes de l'Ecriture, et ensuite ils parlent de ce dont ils veulent parler. C'est un vrai signe de danger."

Jérémie a reconnu le découragement et le désespoir qui prévalent dans la société et a souligné l'importance d'étudier, de prier et de se tenir ensemble en tant que croyants. Il a offert l'encouragement que l'enseignement fidèle de l'Écriture existe toujours, bien que peut-être pas aussi répandu qu'avant, et a encouragé la prochaine génération de croyants à rester ferme sur l'Évangile.

"Nous vivons à une époque où nous devons étudier, nous devons prier, nous devons rester ensemble en tant que croyants", a-t-il déclaré. "Nous devons travailler dur. Nous devons faire de notre mieux dans la situation dans laquelle nous nous trouvons."

"Et par-dessus tout, nous devons prêcher l'Evangile et faire en sorte que les gens soient sauvés. Parce que c'est le seul espoir ultime : que les gens connaissent Jésus-Christ et qu'ils aillent au Ciel."

CP

 

La vidéo de la Semaine