La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a décidé, samedi 23 décembre, que l’église Catholique de la RDC ne bénira pas les couples de personnes de même sexe.

Les évêques congolais ont exprimé leur position à la suite de la lettre du pape autorisant les prêtes à procéder à une simple bénédiction, en dehors de la liturgie, des couples homosexuels.

Dans une interview accordée à Radio Okapi, ce dimanche 24 décembre, le secrétaire général de la CENCO, Monseigneur Donatien Nshole a précisé que la CENCO ne s’oppose pas au pape. En effet, la lettre du souverain pontife accorde la latitude aux évêques d’évaluer, au regard des réalités socio-culturelles des églises locales, si cette simple bénédiction peut ou non être faite au sein de leurs communautés ecclésiastiques, explique le prélat catholique.

Ainsi pour la CENCO, dans le contexte congolais, procéder à la bénédiction des couples de personnes de même sexe risque « d’entamer la foi » des certains chrétiens, ajoute Mgr Nshole.

D’après la Conférence épiscopale nationale du Congo, le mariage existe exclusivement entre un homme et une femme et est naturellement ouvert à la procréation. 

Les cas d’union des personnes de mêmes sexes, sont des unions déviationnistes qui n’entre pas dans l’ordre de la création.

Par ailleurs, la CENCO exhorte les fidèles de la RDC à demeurer ferme dans l’attachement au Christ en réaffirmant les valeurs chrétiennes et africaines.

Et le secrétaire général de la CENCO, Mgr Donatien Nshole d’ajouter : « l’église reste ouverte à l’accueil de tous, même des pêcheurs ».

Il s’entretient avec Alain Irung :

Radio Okapi

 

 

La vidéo de la Semaine