Dimanche, 4 decembre 2022 00:39:02

Le pasteur Jean Omari, responsable de l’église chrétienne pour toutes les nations, (ECN-Emmanuel) a été acquitte jeudi 17 novembre par le tribunal militaire de garnison de Goma (Nord-Kivu), lors de l’audience qui a clôturé un procès d’environ 45 jours dans une affaire d’enlèvements d’enfants.

Le pasteur Jean Omari est ainsi lavé de toutes les accusations faute de preuves, selon la sentence finale. Les charges de kidnapping d’enfants et association des malfaiteurs pour lesquelles il était incarcéré pendant plus d’un mois et demi à la prison centrale de Munzenze à Goma, ont été abandonnées.

Ses coaccusés, en revanche, ont été reconnus coupable et condamnés à des peines de prison et paiement d’amendes. Rodrigue et Mapatano écopent d’une peine de vingt ans de prison et devront payer 50.000 dollars américains d’amende chacun, alors que Tumsifu Magloire, considéré comme chef de bande est, lui, condamné à la peine de mort pour association des malfaiteurs.

Les avocats du Pasteur Omari estiment que la loi a été dite et promettent d’organiser, bientôt, une conférence de presse pour répondre à toutes les questions des journalistes à ce sujet. Les avocats de la partie civile n’apprécient pas ce jugement. Ils se disent choqués par cette décision qui ne correspond pas à leurs attentes. 

Le pasteur Jean Omari et ses trois coprévenus étaient accusés d’avoir participé au kidnapping de quelques dizaines d’enfants à Goma, depuis l’année dernière.

 

Radio Okapi

 

La vidéo de la Semaine