Dimanche, 4 decembre 2022 00:29:07

Le pasteur Jean Omari Ramazani de l’Eglise chrétienne pour toutes les nations comparait depuis ce mercredi 12 octobre devant le tribunal militaire de garnison de Goma.

Il est poursuivi pour association des malfaiteurs et enlèvement d’enfants, dans une procédure normale. 

Ce procès s’est ouvert devant une foule immense composée de ses fidèles, les familles des victimes et plusieurs observateurs.

Il est mis à sa charge, avec ses co-accusés, l’enlèvement présumé de 11 enfants de 3 à 6 ans, des faits commis en 2011. 

Apres présentation et identification des faits par le ministère public, l’audience a été suspendue. La défense a introduit une requête pour liberté provisoire en faveur du pasteur. La requête a été rejetée par le ministère public alors que le tribunal a promis de se prononcer sur la question le 19 octobre à la prochaine audience.

Le patron de la police urbaine, colonel Job Alisa, a été invité par le tribunal en qualité d’expert, pour éclairer le tribunal sur les faits présentés depuis l’interpellation des accusés qui ont cité le pasteur Omari, avant que celui-ci ne soit déféré devant la justice. 

 

Radio Okapi

 

La vidéo de la Semaine