Dimanche, 5 decembre 2021 15:07:41

Le pays est touché de plein fouet par une quatrième vague de Covid-19 et le nombre d'infections augmente de façon exponentielle. Dans plusieurs régions, les capacités des hôpitaux atteignent leur limite. Des restrictions supplémentaires ont été adoptée ce jeudi 18 novembre. De nombreuses mesures constituent un tour de vis sévère pour les non-vaccinés. Mais l'Allemagne doit aussi dans l'urgence s'efforcer d'améliorer un taux de vaccination insuffisant. Cette dernière devrait devenir obligatoire pour les personnels des hôpitaux et des maisons de retraite.

 

Trois, six, neuf... Cette nouvelle trilogie doit désormais jouer un rôle central dans la lutte contre la pandémie. Le nombre de malades du Covid-19 pour 100 000 habitants hospitalisés devient le critère central. Quand ces seuils sont atteints, des restrictions supplémentaires s’appliquent.

Au-delà de trois – c'est le cas dans douze régions sur seize –, seules les personnes vaccinées ou guéries auront accès aux restaurants, bars et autres lieux culturels. Un test ne suffit plus. Les non-vaccinés voient leurs activités réduites.

Au-delà de six, même les personnes vaccinées ou guéries doivent faire un test. Si la situation dans les hôpitaux est encore plus dramatique, des fermetures de magasins ou de restaurants dans les régions concernées ne sont plus exclues. En revanche, le nouveau dispositif exclut un confinement général.

 

Obligation vaccinale pour les soignants

La future majorité associant sociaux-démocrates, Verts et libéraux, pas encore en fonction, a fait adopter une nouvelle loi au Parlement. Ce jeudi après-midi, une conférence a réuni la chancelière Merkel qui gère les affaires courantes et les responsables de régions.

Autres restrictions : un passe sanitaire sera désormais nécessaire dans les transports en commun comme pour les salariés sur leur lieu de travail. Longtemps taboue, une obligation de vaccination pour le personnel soignant doit être introduite. Des tests systématiques pour le personnel et les visiteurs des maisons de retraite seront introduits.

L’Allemagne pâtit d’un trop faible taux de vaccination, à 67%. Les responsables politiques lancent des appels réguliers aux plus récalcitrants. La priorité semble être désormais de généraliser beaucoup plus vite les doses de vaccinales de rappel et de prendre en charge les adolescents.

 

La vidéo du Jour