Plus de dix mille personnes, des jeunes en majorité, ont manifesté jeudi à Vienne rejoignant la mobilisation internationale contre le racisme et pour dénoncer la mort de l’Afro-Américain George Floyd, ont constaté des journalistes de l’AFP. 

 

Selon plusieurs participants interrogés, il s’agit d’un des plus importants rassemblements dans la capitale autrichienne ces dernières années. Dans l’attente d’une évaluation définitive, la police a évoqué une « très forte affluence » d’au moins 10 000 personnes.

« Le racisme systématique est partout dans le monde, également en Autriche. Nous devons l’arrêter », a déclaré à l’AFP Katharina Kohl, une étudiante de 21 ans, brandissant une pancarte où était inscrit « La haine n’est pas une opinion ». 

« Il est important de poser un geste, car cela ne peut tout simplement pas continuer ainsi », a déclaré un éditeur de 45 ans, Richard. 

La densité de la foule était loin de permettre le respect de la distanciation physique, mais de nombreux manifestants portaient des masques.

« Silence = Approbation », « Silence des blancs = violence des blancs » pouvait-on lire sur certains panneaux côtoyant de nombreuses pancartes reprenant le slogan contre les violences policières « Black Lives Matter » (« Les vies noires comptent »).

Journal de Montréal