Dimanche, 5 decembre 2021 16:08:56

Le Vatican contre-attaque après les accusations de l'ancien représentant du Saint-Siège à Washington. Celui-ci avait accusé le pape François et de nombreuses personnes de la Curie d'avoir tout fait pour protéger le cardinal McCarrick, l'ancien archevêque de Washington, pourtant connu depuis longtemps pour être un prédateur sexuel. Ce week-end, le Saint-Siège est passé à l'offensive pour contrer ses accusations et annoncer des enquêtes approfondies.

En quarante-huit heures, le Vatican a tenu à répondre aux accusations lancées fin août parCarlo Maria Vigano.

D'abord samedi après-midi dans un communiqué le bureau de presse du Saint-Siège rappelle que le pape François a ordonné une enquête approfondie dans les archives des différents services de la Curie romaine. « Les abus, ainsi que leur couverture, ne peuvent plus être toléréset un traitement différent pour les évêques qui les ont commis ou couverts représente une forme de cléricalisme qui n'est plus acceptable », peut-on lire dans ce texte.

Mais c'est surtout la lettre ouverte d'un cardinal publiée hier qui vient répondre de manière cinglante aux accusations de l'ancien nonce aux Etats-Unis. « Je te dis franchement qu'accuser le pape François d'avoir couvert en toute connaissance de cause ce présumé prédateur sexuel, me semble à tous les points de vue incroyable et invraisemblable », écrit le cardinal Ouellet, préfet de la Congrégation des évêques.

 Avec RFI
 
 

 

La vidéo de la Semaine