Dimanche, 3 juillet 2022 02:08:48

Le chef de la diplomatie russe a jugé dans un entretien publié jeudi que le plan de paix en Ukraine proposé par l'Italie n'était pas « sérieux ». Sergueï Lavrov a aussi affirmé qu'il n'en connaissait le contenu que par la presse, le texte n'ayant pas été communiqué à Moscou. Son adjoint, Andreï Roudenko, avait dit lundi l'avoir reçu et qu'il était à l'étude.

« Il y est question que la Crimée et le Donbass appartiennent à l'Ukraine avec une large autonomie », a-t-il dit dans un entretien au média russe d'État RT.

« Des politiques sérieux qui veulent des résultats ne peuvent pas proposer des choses comme ça, ceux qui le font sont ceux qui veulent faire leur autopromotion devant leur électorat », a-t-il ajouté, dans une pique adressée de toute apparence au ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio. Ce dernier avait annoncé il y a une semaine que son pays avait proposé à l'ONU la constitution d'un « groupe international de facilitation » pour tenter de parvenir « pas à pas » à un cessez-le-feu en Ukraine.

RFI

 

La vidéo de la Semaine