Le Mouvement de Lausanne tiendra son prochain rassemblement mondial à Séoul, en Corée du Sud, en septembre 2024, marquant le 50e anniversaire de la première réunion du mouvement.

Connu sous le nom de Quatrième Congrès de Lausanne sur l'évangélisation mondiale, l'événement de 2024 devrait rassembler des milliers de dirigeants chrétiens du monde entier.

Le PDG du Mouvement de Lausanne, Michael Oh , a fait cette annonce mercredi lors d'une réunion de chefs religieux sur le campus d'Incheon de l'église communautaire d'Onnuri.

Dans l'annonce, le Mouvement de Lausanne a déclaré qu'il croyait que la réunion "sera un moment charnière dans l'histoire chrétienne avec le quatrième congrès de Lausanne organisé à Séoul par la Corée, le Japon et l'église asiatique au sens large, en partenariat étroit avec des dirigeants de toute l'Asie. .”

"L'église mondiale est à un point critique dans la nécessité de considérer à la fois son unité et son témoignage dans le monde alors que nous cherchons à réaliser la vision de voir l'Évangile atteindre chaque personne, des églises faisant des disciples pour chaque peuple et lieu, des leaders à l'image de Christ. dans chaque église et secteur, et impact du royaume dans toutes les sphères de la société », a déclaré l'organisation.

"Séoul 2024 sera une célébration de l'évangile et de notre Dieu aimant, indulgent et miséricordieux qui nous a invités à rejoindre sa mission dans le monde... Notre prière est que le monde soit magnifiquement différent dans les années et les générations à venir grâce à Séoul 2024. »

Lausanne trouve ses origines en juillet 1974  lorsque le révérend Billy Graham a organisé un rassemblement de plusieurs jours à Lausanne, en Suisse, auquel ont participé environ 2 300 dirigeants chrétiens d'environ 150 pays.

Connu à l'origine sous le nom de premier congrès international sur l'évangélisation mondiale, le thème du rassemblement de 1974 était « Que la terre entende sa voix ».

Depuis ce rassemblement inaugural, deux autres congrès lausannois se sont tenus à Manille, aux Philippines, en 1989, puis au Cap, en Afrique du Sud, en 2010.

Le rassemblement du Cap aurait réuni environ 4 000 dirigeants chrétiens, représentant près de 200 nations et des milliers d'autres participant virtuellement.

Le mouvement finira par adopter une déclaration de foi populaire de l'Église moderne lors de réunions de suivi connues sous le nom de « Pacte de Lausanne ».

"Nous sommes profondément émus par ce que Dieu fait à notre époque, poussés à la pénitence par nos échecs et interpellés par la tâche inachevée de l'évangélisation", a déclaré l'Introduction de l'Alliance.

"Nous croyons que l'Evangile est la bonne nouvelle de Dieu pour le monde entier, et nous sommes déterminés par sa grâce à obéir à la mission du Christ de le proclamer à toute l'humanité et de faire de chaque nation des disciples."

 

CP

 

La vidéo de la Semaine