Dimanche, 3 juillet 2022 02:21:44

Alors que la nouvelle de la réélection du président français Emmanuel Macron faisait la une des journaux du monde entier dimanche, les journaux ont également rapporté qu'un homme avait attaqué un prêtre catholique et une religieuse avec un couteau dans une église de la ville méridionale de Nice en criant : « Nous devons tuer Macron ».

Le prêtre, le père Christophe de l'église Saint-Pierre-d'Arène de Nice, une église catholique de la Côte d'Azur, a été poignardé 20 fois, principalement à la poitrine, et la religieuse, identifiée comme sœur Marie-Claude, a été poignardée au bras alors qu'elle cherchait à arrêter l'agresseur, a rapporté The Independent . 

Les blessures du prêtre et de la religieuse ne mettent pas leur vie en danger et le suspect a été arrêté, a tweeté le ministre de l'Intérieur du pays, Gérald Darmanin.

Le journal français Le Figaro a rapporté que l'agresseur a crié "nous devons tuer Macron", alors qu'il poignardait le prêtre.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a déclaré dans un tweet que l'agresseur planifiait peut-être l'agression depuis "quelques jours".

Estrosi a également déclaré aux journalistes que le suspect est un ressortissant français de 31 ans, mentalement instable, né dans la ville portuaire de Fréjus, sur la Côte d'Azur, dans le sud-est de la France.

Le suspect a fait l'objet d'un suivi psychiatrique avec plusieurs séjours à l'hôpital psychiatrique Sainte-Marie de Nice.

"Je tiens à remercier les services d'urgence et la police pour leur travail exemplaire, et j'envoie toutes mes pensées aux fidèles de la paroisse", a tweeté Estrosi.

Eric Ciotti, un homme politique local français représentant la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes à l'Assemblée nationale, a salué le "courage extraordinaire" de sœur Marie-Claude, selon Fox News .

La police a déclaré que le suspect n'avait pas de casier judiciaire, qu'il n'était pas connu des agences de sécurité et qu'ils ne soupçonnaient pas que la terreur était le mobile.

Pendant ce temps, le président Macron, âgé de 44 ans, a remporté l'élection présidentielle avec 58% des voix contre sa challenger, Marine Le Pen, qui a recueilli 42% des voix. Il est sur le point de devenir le premier président français des temps modernes à être réélu tout en occupant le poste.

En décembre dernier, les autorités françaises ont arrêté deux terroristes présumés qui planifiaient une attaque massive à l'arme blanche pour tuer des "mécréants" pendant les vacances de Noël à Paris.

L'un des deux hommes arrêtés dans la région parisienne avait prêté allégeance au groupe terroriste État islamique et déclaré à la police qu'il complotait pour tuer des non-musulmans et espérait être abattu pour devenir un "martyr", a rapporté le journal français Le Figaro. à l'époque.

 

CP

 

La vidéo de la Semaine