Dimanche, 5 decembre 2021 14:46:30

 

La pandémie de Covid 19 et les situations d’isolement sont à l’origine d’angoisses, de troubles du sommeil et d’état dépressif qui sont en augmentation. Denis Leguay, psychiatre, président de Santé mentale France, alerte sur la souffrance psychique dans l’Hexagone.

Une récente étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet révèle que les cas de dépression et d’anxiété ont augmenté de plus d’un quart dans le monde en 2020. La France n’est pas épargnée par ce phénomène. L'enquête CoviPrev, menée par Santé publique France avec BVA du 31 août au 7 septembre, indique que 15 % des Français montrent des signes d’un état dépressif et 63 % déclarent des problèmes de sommeil.

Le psychiatre Denis Leguay dit avoir observé «des manifestations parfois spectaculaires de désarroi, de perte de repères, de reprise d’addiction et de mise en danger». Les jeunes sont les plus affectés, souligne le président de Santé mentale France, qui a observé chez les plus de 18 ans une augmentation des demandes de consultations psychologiques. 

Le manque de lien social fragilise l’équilibre psychique

Dans un rapport remis, ce mercredi 17 novembre, au président de la République Emmanuel Macron, la Défenseure des droits, Claire Hédon, alerte sur l'urgence à protéger la santé mentale des enfants. Le premier confinement a démontré «une hausse générale des syndromes dépressifs», relève ce texte. La crise a notamment provoqué «un doublement des cas chez les 15/24 ans». Ils étaient 20 % à déclarer un syndrome dépressif en 2020 contre 10 % en 2019.

Le facteur déclenchant de la souffrance psychique a été l’angoisse suscitée par la pandémie mais aussi par les mesures prises pour lutter contre la Covid 19 et en particulier le confinement et les gestes barrières. Ces situations ont «entamé le lien social et attaqué les rapports humains provoquant un repli des personnes sur elles-mêmes». «Tout cela, a fragilisé l’équilibre psychique», souligne Denis Leguay. Cette crise sanitaire n’est pas la première qu’ait connu nos nations mais sa particularité réside dans une vulnérabilité collective, précise le président de Santé mentale France.

Entretien avec Denis Leguay, psychiatre

 

Vatican News

 

La vidéo de la Semaine