Dimanche, 5 decembre 2021 15:58:40

L'archevêque de Cantorbéry a pris ses distances avec les évêques anglicans du Ghana qui se sont prononcés en faveur d'un projet de loi qui criminaliserait le fait d'être homosexuel, bisexuel ou transgenre.

Le projet de loi criminaliserait également la campagne pour les droits LGBTQ+ et le fait de se déclarer allié. Ceux qui tombent sous le coup risquent jusqu'à 10 ans de prison. 

Les relations homosexuelles sont déjà passibles au Ghana d'une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de prison. 

L'Église anglicane du Ghana, dirigée par l'archevêque Cyril Kobina Ben-Smith, a publiquement soutenu le projet de loi.

Dans une déclaration de soutien, les évêques anglicans du Ghana ont qualifié la pratique homosexuelle de « non biblique et impie ». 

"Nous considérons les LGBT+ comme une injustice aux yeux de Dieu et nous ferons donc tout ce qui est en notre pouvoir et mandat pour nous assurer que le projet de loi se concrétise... Lévitique 20 :13 déclare clairement qu'un homme couché avec un autre homme est une abomination et passible de mort", peut-on lire dans le communiqué.

Il ajoute : « L'église ne condamne pas les personnes ayant des tendances à l'homosexualité, mais condamne absolument les actes et activités pécheurs qu'elles commettent.

Dans un communiqué publié mardi, l'archevêque de Cantorbéry a déclaré qu'il était "gravement préoccupé" par le soutien au projet de loi parmi ses collègues ghanéens et qu'il prévoyait d'être en contact avec l'archevêque du Ghana pour lui faire part directement de ses préoccupations.

« La majorité des anglicans au sein de la Communion anglicane mondiale se sont engagés à défendre à la fois l'enseignement traditionnel sur le mariage tel qu'énoncé dans la résolution I:10 de la Conférence de Lambeth de 1998 et les droits de chaque personne, quelle que soit son orientation sexuelle, devant la loi. il a dit.

"Dans la résolution I:10, la Communion anglicane s'est également engagée à assurer [aux personnes LGBTQ+] qu'elles sont aimées de Dieu et que toutes les personnes baptisées, croyantes et fidèles, quelle que soit leur orientation sexuelle, soient membres à part entière du Corps du Christ .'

« Entre-temps, à de nombreuses reprises, les primats de la communion anglicane ont déclaré leur opposition à la criminalisation des personnes attirées par le même sexe : plus récemment, et à l'unanimité, dans le communiqué de la réunion des primats de 2016 .

« Je rappelle à nos frères et sœurs de l'Église anglicane du Ghana ces engagements.

"Nous sommes une famille mondiale d'églises, mais la mission de l'église est la même dans chaque culture et pays : démontrer, par ses actions et ses paroles, l'offre de Dieu d'amour inconditionnel à chaque être humain par Jésus-Christ."

CT

 

La vidéo de la Semaine