Mercredi, 20 octobre 2021 09:22:06

Un prédicateur de rue américain a fait part de ses préoccupations concernant la liberté d'expression des chrétiens au Royaume-Uni à la suite de sa récente arrestation.

Ryan Schiavo a été arrêté  le 22 juillet après avoir prêché dans les rues d'Orpington, Kent, que l'homosexualité est un péché.

Il a déclaré au Christian Post  que son message de 30 minutes évoquait également "les dommages que le programme transgenre cause actuellement aux enfants dans les écoles, car il est imposé aux enfants à un très jeune âge ici".

D'autres commentaires ont affirmé que les églises arborant des drapeaux arc-en-ciel n'étaient « pas de vraies églises ».

Il dit qu'un auditeur était contrarié par ses commentaires et a appelé la police qui l'a arrêté pour avoir prétendument enfreint l'article 4A de la loi sur l'ordre public, qui criminalise l'utilisation intentionnelle de « mots ou comportements menaçants, injurieux ou insultants, ou comportement désordonné".

Après son arrestation, Schiavo a déclaré que "les choses vont très mal" au Royaume-Uni.

« Il est temps que l'église se réveille et se prépare à la persécution », a-t-il déclaré.

"La liberté de parole et d'expression est très attaquée dans le monde occidental, et je crains que beaucoup de ces pays occidentaux ne deviennent communistes." 

Il y a eu plusieurs arrestations de prédicateurs de rue à travers le Royaume-Uni ces dernières années.

En 2019, le prédicateur de rue, le pasteur Oluwole Ilesanmi, 64 ans, a reçu 2 500 £ de dommages et intérêts  après que la police a confisqué sa Bible et l'a conduit à des kilomètres de l'endroit où il a été arrêté, le laissant sans argent de billet pour rentrer chez lui.

En avril, le prédicateur de rue John Sherwood, 71 ans, a été arrêté  après avoir prêché le dessein de Dieu pour les familles de Genèse 1. Il a été libéré sans inculpation.

Le mois dernier, les magistrats de Londres ont innocenté le  prédicateur de rue Joshua Sutcliffe, âgé de 31 ans, qui a été condamné à une amende par la police pour avoir prêché dans la rue le Vendredi saint pendant le verrouillage en 2020. 

 

CT