Mardi, 28 septembre 2021 09:23:25

Le mariage entre deux femmes a été béni samedi au temple Maguelone de Montpellier (Hérault). Il s’agissait d’une première car l’union concernait deux pasteures.

L’Église protestante a béni le mariage de deux pasteures lesbiennes près de Montpellier (Hérault) samedi 24 juillet 2021, rapporte le journal Le Monde . L’union de ces deux trentenaires, Émeline Daudé et Agnès Kauffmann, est une première pour l’Église réformée.

La célébration a eu lieu au temple protestant de Maguelone, près de la gare de Montpellier-Saint-Roch, deux jours après leur union civile à la mairie de Jacou (Hérault). Conformément à la loi, l’Église protestante unie de France (EPUdF, principale branche du protestantisme en France) ne marie pas les couples mais bénit leur mariage civil, rappelle le journaliste du Monde qui a assisté à la cérémonie.

L’Église protestante ne considère plus l’homosexualité comme un péché

Depuis le synode de Sète (Hérault), en mai 2015, les pasteurs peuvent bénir les mariages de couples homosexuels. L’EPUdF considère depuis 2004 que l’homosexualité n’est ni un péché ni une maladie.

Cependant, les personnes candidates au pastorat et ouvertement LBGTQIA + ne se voyaient pas proposer de paroisse jusqu’en 2019​, reconnaît Emmanuelle Seyboldt, présidente du conseil national de l’EPUdF et présente à la cérémonie.

Les deux mariées ne sont actuellement que pasteurs « proposantes »​, une période probatoire de deux ans avant de prendre pleinement fonction. Elles seront ordonnées dans un et deux ans. Elles ont déjà obtenu dans leur paroisse respective que les cases du registre des mariages, jusque-là nommées « Madame » ​et « Monsieur »​, soient remplacées par « Personne 1 » ​et « Personne 2 »​.

Toujours impossible dans l’Église catholique

Du côté des catholiques, le mariage ne peut être célébré qu’entre un homme et une femme. La Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), le bureau doctrinal du Vatican, a rappelé en mars 2021 que les prêtres de l’Église catholique ne peuvent pas bénir les unions entre personnes de même sexe et que ces bénédictions, si elles ont lieu, ne sont pas licites​. Une décision à laquelle le pape François a donné son assentiment. Par ailleurs, le mariage des prêtres est interdit et l’ordination des femmes n’est pas autorisée.

Au niveau civil, le mariage entre personnes de même sexe a été adopté en France en 2013. Selon l’Ined, 39 916 mariages de même sexe ont été célébrés entre 2013 et 2017 (sur un total de 1 180 637 mariages), sur un total de plus d’un million de mariages sur la même période.

Le premier mariage de pasteures lesbiennes béni par l’Église protestante de France, à Montpellier
 
 
 Ouest France