Mercredi, 20 octobre 2021 08:15:08

Pluies diluviennes et inondations ont fait au moins 67 morts et de nombreux disparus ce jeudi en Europe, principalement dans l'ouest Allemagne. La Belgique fait également état d'au moins huit morts, et le Luxembourg et les Pays-Bas de lourds dégâts. 

Les pluies diluviennes qui tombent depuis mercredi 14 juillet ont gonflé les rivières, arraché des arbres et provoqué des inondations dans l’ouest de l’Allemagne. Ces intempéries ont déjà fait au moins 59 morts, ont indiqué les autorités allemandes dans un nouveau bilan. Le précédent faisait état de 42 décès.

La moitié des décès environ, « au moins 30 », ont été dénombrés dans la région de Rhénanie-du-nord-Westphalie, la plus peuplée du pays, le reste dans celle voisine de Rhénanie-Palatinat. Dans la commune de Schuld, au sud de Bonn, dévastée par la crue d'une rivière qui a emporté six maisons, la police dénombre des dizaines de disparus.

État de catastrophe naturelle dans le sud 

Les opérations de secours sont toujours en cours, mais sont perturbées par les accès bloqués. Les autorités appellent donc les Allemands touchés par les intempéries à rester chez eux si possible et à « se déplacer dans les étages supérieurs si nécessaire ».

De violentes intempéries ont déjà touché une partie du pays ces derniers jours. Un pompier a trouvé la mort dans le nord et l’état de catastrophe naturelle a été décrété dans le sud du pays. Les régions de Sarre et du Mecklembourg-Poméranie antérieure, dans le nord-est de l’Allemagne, ont été placées en état d'alerte aux orages.

Alors qu’elle débute une visite officielle aux États-Unis, au cours de laquelle elle doit être reçue par Joe Biden, Angela Merkel s’est dite « bouleversée » par la gravité de ces intempéries. « Je suis bouleversée par la catastrophe que doivent endurer tant de personnes dans les zones inondées. Ma sympathie va aux familles des morts et des disparus », a tweeté, au nom de la chancelière allemande, le porte-parole Steffen Seibert. « Mes remerciements les plus sincères vont aux nombreux et infatigables sauveteurs et services d'urgence », conclut la chancelière.

La campagne électorale bouleversée

Ces intempéries interviennent également en pleine campagne électorale pour les législatives de septembre. Le candidat de la CDU à la succession d'Angela Merkel Armin Laschet, par ailleurs ministre-président de la Rhénanie-du-nord-Westphalie, a dû interrompre une tournée dans le sud du pays, pour rentrer précipitamment. Il s’est notamment rendu auprès des pompiers qui ont perdu deux hommes dans les opérations de secours.

Armin Laschet a profité de son déplacement dans les zones sinistrées pour appeler à une accélération des mesures de protection du climat « au niveau européen, national et mondial ». Le mois dernier, chassant sur le terrain des écologistes, il avait promis que l’Allemagne atteindrait la neutralité carbone « bien avant 2050 ». 

Annalena Baerbock, la candidate des Verts, a, elle, interrompu ses vacances, tout comme le candidat social-démocrate et ministre des Finances Olaf Scholz, qui s'est rendu en Rhénanie-Palatinat, estimer les dégâts et les aides financières à apporter. Ces trois candidats à la chancellerie ont sans doute en tête l’épisode des crues d’août 2002 où Gerhard Schröder était alors chancelier. Le mois suivant, il avait remporté les élections face aux conservateurs.

Plusieurs morts en Belgique

La Belgique, où les intempéries ont fait huit morts et quatre disparus selon des informations des autorités rapportés par l'agence Belga, a également subi d'importants dégâts. L'armée a été déployée dans quatre des dix provinces du pays (Liège, Namur, Luxembourg et Limbourg) pour participer aux secours et notamment aux nombreuses évacuations. Des tentes ont été mises à disposition pour reloger des habitants de Spa, la ville thermale sous l'eau depuis mercredi.

Le Luxembourg et les Pays-Bas sont également affectés par ces pluies diluviennes. De « nombreuses » maisons sont inondées et « plus habitables » partout dans le pays et leurs habitants ont été évacués, selon les autorités luxembourgeoises. La France a fourni un hélicoptère et une équipe de sauveteurs pour participer aux opérations à Liège, l'Italie et l'Autriche se disant aussi prêtes à collaborer, dans le cadre du mécanisme européen de protection civile.

Aux Pays-Bas, la province du Limbourg, bordée par l'Allemagne et la Belgique, a également déploré d'importants dégâts. La montée des eaux menace d'isoler la petite ville de Valkenburg, à l'ouest de Maastricht. Plusieurs axes, dont une autoroute très fréquentée, ont été fermés face au risque de crues de fleuves et rivières.

(Avec AFP)