Dimanche, 3 juillet 2022 01:09:32

À chaque jour sa nouvelle découverte sordide sur la police du district de l’école d’Uvalde. Certains des policiers présents sont entrés dans l’école élémentaire pour chercher leurs propres enfants avant de bloquer les autres parents qui voulaient faire de même.

 

Tout est parti de cette interview donnée par le porte-parole des forces de l’ordre du sud du Texas, le lieutenant du département de la sécurité publique Chris Olivarez à une télé locale de San Antonio :

« Nous avons entendu dire que certains agents des forces de l'ordre sont en fait entrés dans l’école pour faire sortir leurs enfants. Pouvez-vous nous en parler ? », demande la journaliste. « En effet, répond le lieutenant Christopher Olivarez, ce que nous savons, c'est qu'il y avait des policiers et des familles qui ont essayé de faire sortir leurs enfants de l'école parce que c'était une situation de tir actif. Nous devons continuer à reconnaître ces hommes et ces femmes courageux qui étaient sur place. »

Un aveu qui passe mal et qui a déjà été vu plus de deux millions de fois sur les réseaux sociaux (Twitter, YouTube, etc.). On ne sait pas quand ces policiers ni combien sont allés récupérer leurs enfants. 

 

Pour mémoire, il est 11h33 mardi dernier et Salvador Ramos ne rencontre aucune résistance de la police. Il entre dans les salles de classes 111 et 112. Six officiers de police le suivent, essuient des tirs de barrage et se replient.

Douze minutes plus tard, les parents commencent à se rassembler hors de l’école. Les policiers les empêchent d’entrer pour récupérer, eux aussi, leurs propres enfants.

 

Dans une vidéo vue plus de 11 millions de fois, une mère, Angeli Rose Gomez est au sol en train d’être menottée. Elle essayait de tout faire pour forcer le barrage de la police. 

Cette mère affirme avoir alors vu un père désespéré recevoir du gaz au poivre. Une fois ses menottes enlevées, elle escaladera la barrière pour aller chercher ses enfants.

Ce n’est qu’après sept appels d’enfants au 911, le numéro des services secours américains, qu'à 12h50, Salvador Ramos est abattu par les unités d’élite des gardes frontière.

Rfi

 

La vidéo de la Semaine