Dimanche, 5 decembre 2021 15:16:48

Un pasteur canadien, qui a été arrêté la semaine dernière pour avoir prétendument enfreint les ordonnances sanitaires liées au COVID-19, a passé une nuit supplémentaire en prison après que la police a déclaré qu'il ne serait pas libéré s'il n'acceptait pas d'arrêter de prêcher à l'église.

Le pasteur Tobias Tissen de Steinbach, au Manitoba, a été arrêté par la police lors d'un contrôle routier le 18 octobre. Un mandat d'arrêt à son encontre a été émis en mai suite à une ordonnance sanitaire interdisant les rassemblements extérieurs de plus de 5 personnes, rapporte Fox News .

L'audience sur le cautionnement de Tissen était initialement prévue pour le 19 octobre, mais a été repoussée après avoir appris les restrictions imposées par les autorités qui l'empêcheraient d'exercer ses fonctions pastorales.

"Ils avaient ces conditions que je n'étais pas autorisé à assister à des rassemblements qui contrevenaient à COVID-19", a déclaré Tissen à Fox News. "Et cela m'empêcherait automatiquement d'aller à l'église et de prêcher. Et je ne pourrais pas être d'accord avec cela."

Le pasteur avait évité la police pendant des mois avant son arrestation, ne faisant que des apparitions à son Église de la restauration de Dieu. 

Son église, ainsi que plusieurs autres, ont déposé des poursuites contre le Manitoba pour ses restrictions extrêmes liées au COVID-19.  

Tissen dit que la police attaque les chefs religieux dans un "combat entre le bien et le mal, et qu'ils ciblent les personnalités publiques qui sont en tête et qui luttent contre le mal".

En attendant sa libération, le pasteur a dit qu'il avait prié et réfléchi aux ténèbres qui se sont abattues sur l'humanité.

« Dans Ephésiens, il est dit que nous luttons contre la méchanceté spirituelle dans les hauts lieux, les principautés et les puissances », a-t-il expliqué. "C'est ça, maintenant, ce que nous voyons. Et ils sont après nous tous qui donnons à Dieu ce qui appartient à Dieu et à César ce qui appartient à César. Mais maintenant, César veut ce qui appartient à Dieu. Et en tant que chrétiens , nous ne pouvons tout simplement pas. Nous ne pouvons pas nous conformer à cela. "

Après son arrestation, Tissen a reçu une vague de soutien de la part des chefs religieux.

"Ce qui se passe au Canada devrait concerner partout les personnes épris de liberté", a déclaré l'évangéliste Franklin Graham. "C'est extrêmement troublant en ce qui concerne les pasteurs et les églises ciblés. Plus tôt ce mois-ci, le Premier ministre canadien a annoncé certains des mandats de vaccin COVID-19 les plus stricts au monde. Assurez-vous de prier pour le pasteur Tissen et son église."

Un autre pasteur canadien qui a été arrêté, Artur Pawlowski, a tweeté : « Quand les autorités font ce genre de choses, nous savons que le jugement sur la terre sera très sévère !

Et le pasteur Henry Hildebrandt de l'Église de Dieu en Ontario a écrit que les prédicateurs ne sont pas arrêtés pour avoir commis des crimes, mais plutôt pour l'amour de l'Évangile.

"Deux pasteurs assis en prison, AU CANADA. Ne soyez pas insensible à cette réalité. Pas pour des activités criminelles, mais parce qu'ils refusent de suivre des mandats de santé publique illégaux, inconstitutionnels et - surtout - non bibliques."

CBN News

 

La vidéo de la Semaine