Mercredi, 20 octobre 2021 09:33:03

Un groupe d'églises qui comprend la branche caritative de la Maison du potier de l'évêque TD Jakes collecte de l'aide pour environ 25 000 familles touchées par le récent tremblement de terre en Haïti.

United MegaCARE, le groupe humanitaire de The Potter's House, a annoncé lundi qu'ils rejoignaient Perfecting Faith Church of New York et Tabernacle of Glory à Miami, en Floride, pour venir en aide aux Haïtiens dans le besoin.

Les ministères TD Jakes ont envoyé au Christian Post des commentaires de la direction de United MegaCARE, expliquant qu'ils avaient l'habitude d'envoyer de l'aide à Haïti en temps de crise.

"Pour cette dernière entreprise, notre objectif est de répondre aux besoins immédiats suite au tremblement de terre de magnitude 7,2 plus tôt ce mois-ci et à la tempête tropicale Grace", a déclaré le groupe caritatif.

« Nous nous concentrons actuellement sur l'aide à compenser le coût des kits de secours (et des efforts) actuellement en cours avec nos partenaires sur le terrain en Haïti et les partenaires se rendant en Haïti. »

United MegaCARE a déclaré au CP qu'ils prévoyaient d'expédier les fournitures d'ici la fin du mois, notant qu'ils n'avaient "pas encore réussi à atteindre les objectifs que nous nous étions fixés pour aider les personnes dans le besoin".
Bishop TD Jakes prend la parole lors de la session de clôture du MegaFest "Women Thou Art Loosed" au Kay Bailey Hutchison Convention Center le 1er juillet 2017 à Dallas, Texas. Cooper Neill/Getty Images pour MegaFest 2017

« Nos contributions financières aux membres de notre équipe sur le terrain en Haïti font partie de nos efforts de secours de la phase 1. Des fournitures telles que des tentes, des EPI, des aliments non périssables et des fournitures d'urgence font toutes partie des kits en cours de développement », ont-ils expliqué.

«Nos efforts de secours de phase 2 sont actuellement en cours de développement à la suite d'une évaluation supplémentaire sur place des personnes, de leurs besoins et de leurs exigences futures. Le calendrier des efforts de secours de la phase 2 n'est pas encore finalisé. »

Plus tôt ce mois-ci, Haïti a connu un tremblement de terre de magnitude 7,2, dont la gravité est plus élevée que le tremblement de terre qui a frappé la nation des Caraïbes en 2010 et qui a tué plus de 300 000 personnes. 

L'épicentre du séisme du début du mois se trouvait près de la ville de Petit Trou de Nippes, située à 150 km de la capitale haïtienne de Port-au-Prince.

L'archidiacre Abiade Lozama de l'église épiscopale Saint-Sauveur des Cayes a déclaré au New York Times que les rues étaient « remplies de cris » et de gens à la recherche de leurs proches.

« Les gens attendent des nouvelles, et il n'y a pas de mot – pas de mot de leur famille, pas de mot sur qui les aidera », a expliqué Lozama.

« Lorsqu'une telle catastrophe se produit, les gens attendent des nouvelles ou une sorte de confiance de l'État. Mais il n'y a rien. Aucune aide.

L'Agence de protection civile d'Haïti a annoncé dimanche que le bilan actuel du séisme est d'environ 2 200 morts, avec plus de 300 disparus et plus de 12 000 blessés.

 

CP