Lundi, 25 janvier 2021 08:25:23

Les partisans évangéliques conservateurs du président Donald Trump ont condamné la violence qui a éclaté au Capitole américain mercredi après-midi, la qualifiant de «dangereuse pour notre république» et anti-américaine. 

Les manifestants ont enfoncé le bâtiment du Capitole et forcé une évacuation le jour où les électeurs électoraux devaient être comptés par les législateurs et le vice-président Mike Pence, ce qui aurait probablement conduit à la solidification de la victoire électorale du démocrate Joe Biden. 

Plus tôt dans la journée, des milliers de partisans, y compris certains partisans évangéliques du président, se sont rassemblés lors de la « Marche pour sauver l'Amérique » au cours de laquelle Trump a pris la parole et ont continué à faire valoir que la fraude électorale ciblée avait eu un impact sur le résultat des élections malgré que les 50 États aient certifié leurs résultats. . 

Dans l'après-midi, des centaines de partisans de Trump ont franchi les barricades qui bordent le Capitole américain, certains manifestants se heurtant à la police. À l'intérieur du Capitole, la police se serait engagée dans des affrontements avec les manifestants alors que les portes de la Chambre et du Sénat étaient verrouillées. Une personne aurait été abattue tandis que certains policiers auraient été blessés. 

La violence a conduit le maire Muriel Bowser à imposer un couvre-feu de 12 heures commençant à 18 heures mercredi jusqu'à 6 heures jeudi.  

Alors que l'un des plus gros blocs de soutien de Trump provient de sa base évangélique conservatrice, de nombreux dirigeants évangéliques notables qui se sont engagés de manière informelle au fil des ans avec la Maison Blanche de Trump se sont tournés vers les médias sociaux pour exprimer leur mécontentement face à la violence qui s'est produite dans la capitale nationale. 

 

Christian Post / Info Média Christ