Mercredi, 27 janvier 2021 05:36:57

Les chrétiens aux États-Unis doivent "se préparer" à une "hostilité" croissante, déclare le pasteur Andrew Brunson, autrefois emprisonné. 

Brunson, qui a passé deux ans derrière les barreaux en Turquie pour des accusations d'espionnage, a déclaré lors d'un  événement virtuel  que les chrétiens aux États-Unis n'étaient "pas prêts" pour la "pression" qu'il pense venir. 

"Les pressions que nous constatons actuellement dans notre pays vont augmenter, et l'une de ces pressions sera l'hostilité envers les gens qui embrassent Jésus-Christ et Son enseignement, qui n'ont pas honte de le défendre", a-t-il déclaré. 

Brunson a servi comme missionnaire en Turquie pendant plus de 20 ans avant d'être emprisonné en 2016. Il a été libéré deux ans plus tard après que les États-Unis aient imposé des sanctions et des tarifs douaniers au pays et à certains de ses fonctionnaires. 

Après sa libération, il est retourné aux États-Unis et a déclaré que depuis lors, il ressentait une nouvelle «urgence» pour son propre pays. 

Il a déclaré que le sentiment d'urgence n'était pas provoqué par les élections, mais par ses préoccupations quant à la direction du pays, peu importe qui est à la Maison Blanche. 

Il a dit que même une victoire de Trump "ne ferait que retarder la persécution au niveau gouvernemental" mais "ne nous empêcherait pas de l'hostilité qui monte dans notre société envers les disciples de Jésus".

Il a ajouté que l'hostilité sera plus qu'un simple désaccord avec les croyances chrétiennes.

"Et je tiens à mentionner ici que Jésus était la personne la plus aimante et la plus gentille de l'histoire, et pourtant Il a été appelé le mal et les gens ne vont pas simplement être en désaccord avec nous", a-t-il dit. 

"Ils diront que nous sommes mauvais et ils justifieront tout ce qu'ils font pour nous parce qu'ils nous peindront comme des gens mauvais. Ce qui pèse sur mon cœur, c'est que nous devons nous préparer à préparer nos propres cœurs."

CT / IMC