Mercredi, 27 janvier 2021 05:26:39

La pandémie de COVID-19 a accéléré le déclin de la fréquentation des églises, même parmi les fidèles réguliers, selon un récent sondage.

Environ un pratiquant sur cinq (22% d'adultes paroissiaux, 19% de chrétiens pratiquants) a déclaré n'avoir jamais assisté à un service pendant la pandémie, que ce soit en personne ou en ligne, selon Barna Research . Avant la pandémie, tous les chrétiens pratiquants et la plupart des adultes paroissiaux avaient déclaré être allés à l'église au moins une fois au cours des six derniers mois.

"Dans l'ensemble, dans les données, nous constatons qu'il y a un déclin de l'engagement de l'église pendant la pandémie COVID-19", a déclaré le directeur de la recherche publiée de Barna, Savannah Kimberlin, au Christian Post. 

Une partie de la baisse de fréquentation peut provenir de personnes âgées, qui se sentent moins à l'aise avec les activités en ligne, ne s'engageant pas dans l'église, mais la majorité provient d'autre chose, estime Kimberlin. La baisse de la fréquentation de l'église par rapport au COVID-19 suit un schéma de diminution de la fréquentation de l'église qui a commencé en 2008. 

«Quand nous examinons l'engagement général de l'église, il y a eu un lent déclin au cours des 10 dernières années», a-t-elle dit. «Vers 2008, 2009 et 2010, une tendance à la baisse a commencé, quelque chose a changé dans notre pays. La tendance est à la baisse depuis.

La pandémie a accentué cette tendance, a-t-elle déclaré.

"C'est presque comme si les perturbations se multipliaient du jour au lendemain. Cinq années de perturbations se sont produites en cinq mois", a déclaré Kimberlin.

L'enquête a échantillonné 1 302 adultes américains en septembre. Barna Research a classé les adultes en trois groupes: les chrétiens pratiquants qui ont démontré une foi passée avec une forte fréquentation de l'église, les adultes d'église qui vont parfois à l'église et les adultes non religieux qui ne fréquentent généralement pas l'église.

Parmi tous les adultes américains, 53% ont déclaré ne jamais être allés à l'église en personne ou numériquement pendant la pandémie. Seulement 19% y assistaient chaque semaine. Quelque 73% des chrétiens pratiquants et 60% des adultes d'église ont déclaré qu'ils allaient à l'église au moins une fois par mois au cours de la pandémie.

Avant que le COVID-19 n'atteigne les États-Unis plus tôt cette année, tous les chrétiens pratiquants et 80% des adultes d'église ont déclaré qu'ils étaient allés à l'église au moins au cours du mois dernier.

L'enquête a noté que bien que de nombreux chrétiens aient déclaré ne pas «aller» à l'église, que ce soit en personne ou numériquement, certains de ces mêmes répondants ont déclaré qu'ils «regardaient un service religieux en ligne». En fait, 53% des «décrocheurs», ou des adultes d'église qui ont déclaré ne pas être allés à l'église sous quelque forme que ce soit, ont déclaré avoir regardé en ligne. Et 24% qui ont déclaré avoir regardé un service ont déclaré ne jamais avoir assisté à un service par voie numérique ou en personne.

Dans l'ensemble, 18% des chrétiens pratiquants et 26% des adultes paroissiaux ont déclaré qu'ils «regardaient» un service religieux en ligne.

La participation personnelle semble diviser la participation et l'observation, a déclaré Kimberlin.

"Il y a beaucoup de gens qui ont dit avoir regardé l'église mais ils n'ont jamais assisté à un service numérique. Cela ne va pas dans l'autre sens", dit-elle. "Ce que nous avons décidé, c'est que tout se résume vraiment à l'engagement. Consommez-vous un service de manière passive ou vous sentez-vous connecté à votre communauté? Vous sentez-vous présent et investi en tant que congrégant?"

L'enquête a révélé que sans l'expérience de se tenir avec d'autres croyants, de nombreux chrétiens ne participent pas aux actions physiques du culte. Lorsque les chrétiens pratiquants regardent l'église à la maison, seuls 40% chantent avec le culte, 64% prient avec les dirigeants et 42% regardent avec leur famille. Pour les chrétiens qui ne sont pas engagés, les chiffres sont encore plus bas, a constaté Barna.

Huit chrétiens pratiquants sur 10 ont déclaré qu'expérimenter Dieu aux côtés des autres à l'église était très important pour eux, a noté Kimberlin. La diminution de la participation à l'église commence par une diminution de la fréquentation, a-t-elle ajouté.

On ne sait pas quel sera l'avenir de l'Église américaine après le COVID-19, a déclaré Kimberlin. De nombreux chrétiens ont quitté l'église, mais certains non-croyants se sont davantage intéressés à Dieu.

"Nous devrons attendre et voir si les gens qui se sont éloignés de l'église reviendront", a-t-elle dit. "Une chose que nous savons avec certitude est que nous allons devoir reconquérir certaines personnes."

Depuis mars, les verrouillages à travers le pays ont obligé les entreprises et les églises à fermer leurs portes en réponse au nouveau coronavirus. Bien que certaines règles aient été assouplies au fil des mois, les responsables de la santé ont maintenant signalé une autre vague d'infections, conduisant certains États à appliquer davantage de restrictions , notamment en limitant ou en interdisant le culte en salle .

CP / IMC