Lundi, 10 aout 2020 16:58:53

Des chrétiens membres des églises dites de réveil sous l’impulsion de leurs responsables, sont descendus dimanche dans la rue pour appeler les autorités à mettre fin à l’insécurité qui fait des ravages dans le pays.

C’est une réponse à l’appel de l’Association chrétienne du Nigeria (CAN), une structure regroupant des églises de réveil du Nigeria.

« Arrêtez de tuer des chrétiens », « Arrêtez de persécuter les chrétiens », « Jésus est Seigneur », pouvait-on lire sur des banderoles de ces centaines de milliers de chrétiens qui ont marché dimanche en chantant en priant après les cultes dans différentes villes nigérianes.

Avec un seul message à l’endroit de la Providence : « Père, nous déclarons : plus de mort d’innocents au Nigeria. Après le culte, nous allons tous faire une promenade de prière », a par exemple déclaré Enoch Adeboye, le pasteur général de l‘Église chrétienne rachetée de Dieu (RCCG), membre de la CAN.

Mais en attendant l’intervention divine, les membres de la CAN estiment qu’il revient avant tout aux autorités de leur pays de leur garantir la sécurité. C’est le cas du révérend Samson Ayokunle à Ibadan, dans l‘État d’Oyo qui a « accusé le gouvernement fédéral d‘être insensible au sort des chrétiens du pays », selon un site nigérian.

Ces manifestations interviennent à un moment où des exécutions de chrétiens sont enregistrées un peu partout au Nigeria. La semaine dernière par exemple, « Aide à l’Église en Détresse », une structure de l‘église catholique au Nigeria a dénoncé l’exécution le 8 janvier dernier dans l‘État de Kaduna, d’un des ses trois séminaristes kidnappés par des éléments armés non encore identifiés.

Info Média Christ / John Ndinga Ngoma