Mercredi, 12 aout 2020 17:02:17

Une autre église chrétienne a été condamnée à fermer ses portes en Algérie alors que la répression du gouvernement contre les lieux de culte se poursuit. L'organisation chrétienne de défense des persécutions basée au Royaume-Uni, Christian Solidarity Worldwide, rapporte que Hope Evangelical Church dans la ville d'Oran, dans l'ouest de l'Algérie, a reçu une ordonnance de fermeture rendue par un tribunal local au début du mois. L'église est la dernière d'une série d'églises qui ont reçu des ordonnances similaires en vertu d'une loi de 2006 exigeant que tous les lieux de culte non musulmans soient autorisés par un conseil gouvernemental appelé la Commission nationale pour le culte non musulman.  "La fermeture de l'église House of Hope et la pression accrue du gouvernement sur les chrétiens et les autres minorités religieuses en Algérie sont une source de préoccupation", a déclaré le directeur général de CSW, Mervyn Thomas, dans un communiqué. CSW, qui est actif dans plus de 20 pays, rapporte que 13 églises au total ont été fermées depuis janvier dernier. "La loi de 2006 est utilisée comme prétexte pour réprimer les églises en Algérie malgré le fait que la commission qu'elle a créée doit encore se réunir pour examiner les demandes qu'elle a déjà reçues", a déclaré Thomas.

"C'est manifestement injuste." Thomas a affirmé que si la commission ne veut pas ou ne peut pas s'acquitter de ses fonctions dans le cadre de son mandat, le gouvernement devrait alors reconstituer le comité ou abroger la loi de 2006 pour garantir la liberté religieuse en Algérie. Quant à Hope Evangelical Church dans la ville d'Oran, Morning Star News rapporte que l'ordre de fermeture était censé être reçu l'automne dernier lorsque d'autres églises ont reçu leurs ordres. Cependant, le pasteur de l'église, Rachid Seighir, n'a reçu la commande que le 11 janvier, même si la commande a été rendue le 10 novembre.

"Ce document officiel devait être remis par un huissier de justice nommé par le procureur près le tribunal d'Oran [province], mais ce n'était pas le cas", aurait déclaré Seighir.

Seighir a expliqué que son avocat avait pris l'initiative d'obtenir la décision.

Le pasteur a déclaré que les personnes affectées par les ordonnances de fermeture d'église n'avaient que 10 jours pour faire appel. Cependant, il a déclaré que le juge avait accordé à l'église une exception en raison du retard dans l'obtention de l'ordonnance.

Selon Seighir, le gouverneur de la province de l'époque en décembre 2017 a envoyé à l'église un avis disant que la congrégation n'était pas conforme à la loi de 2006. La province a donné à l'église trois mois pour se conformer à la loi et obtenir l'approbation de la commission qui ne s'est pas réunie.

Bien que l'église ait été fermée en février 2018, elle a été rouverte en juillet 2018 à condition qu'elle soit conforme à la loi de 2006, selon Morning Star News. L'église soutient qu'elle se conforme à la loi car elle est membre de l'Église protestante d'Algérie (EPA).

"Mais nous savons tous que ces lois ne sont là que pour museler les chrétiens et les autres minorités religieuses", a déclaré Seighir.

Selon International Christian Concern, la plupart des églises d'Algérie sont affiliées à l'EPA, car il était autrefois un groupe de coordination légalement reconnu avant l'adoption de la loi de 2006. ICC a qualifié l'APE de «l'option la plus sûre pour les chrétiens» car elle a été approuvée par le gouvernement.

L'Algérie est le 17e pire pays au monde pour la persécution chrétienne, selon la liste de surveillance mondiale 2020 d'Open Doors USA.

Open Doors USA, qui surveille la persécution dans plus de 60 pays, rapporte que l'Algérie a vu une augmentation de «toutes les catégories de persécution au cours de l'année dernière». Le pays a augmenté de cinq places sur la Liste de surveillance mondiale entre 2019 et 2020.

«L'exemple le plus visible de persécution en 2019 a été la fermeture apparemment systémique des églises protestantes», indique une fiche d'information Portes ouvertes. «Dans certains de ces cas, des chrétiens ont été expulsés de force par la police au milieu des services religieux.»

 

Info Média Christ / Christian Post