Le contrat a été rempli entre les deux familles. Le Pasteur Pierre Kasambakana, responsable de l’Église Primitive, s’attire la foudre des internautes après avoir épousé sur ordre de Dieu sa 12e femme, ce dimanche 7 janvier 2023, dans la ville Moanda dans le Kongo- Central.

L’opinion fulmine : si les précédentes unions n’ont suscité tant de curiosité et de commentaires au sein de la communauté, cet énième mariage du Pasteur avec une jeune fille visiblement mineure ouvre la voie à la consternation et même à la colère sur la toile ces dernières heures.

En effet, nombre de chrétiens et non chrétiens sont tétanisés par la religion omniprésente et l’isolement étouffant qui a cours dans notre société. Dans leur rage, ils demandent à l’Etat d’arrêter cet auto- proclamé homme de Dieu, qui au fil des années, devient un véritable danger puisqu’il fait la promotion de certaines tares, disent-ils avec un regard de chien battu. Ils sont tous unanimes que la mariée pouvait bâtir un meilleur avenir, en vivant sa vie et ses rêves ou en se livrant à bien d’autres aventures passionnantes sans contracter ce mariage avec un homme qui pourrait avoir l’âge de son père ou de son grand-père.

Peu importe ce que le commun des mortels raconte, le Pasteur Pierre Kas reste droit dans ses bottes. Il dit que la polygamie n’est nullement un pêché. « Ce sont ceux qui prêchent contre la polygamie qui sont voués à la perdition », a-t-il toujours conclu en ce qui concerne cette prédication sur le mariage.

Pour rappel, l’homme en est à sa 17e cérémonie de mariage. Il a répudié 5 de ses femmes de son toit pour désobéissance et manque de respect. Âgé de plus de 60 ans, le Pasteur Pierre Kas tient que ses femmes le traitent avec révérence et seigneurie.

Par Gédéon ATIBU / radiodelafemme.net

 

La vidéo de la Semaine