Dimanche, 5 decembre 2021 16:04:33

Les églises britanniques sont invitées à prier pour l'Érythrée où une histoire de persécution contre les chrétiens menace de se répandre dans l'Éthiopie voisine.

Selon Release International, des prêtres sont ciblés et tués par les forces érythréennes qui ont rejoint les combats au Tigré, dans le nord de l'Éthiopie.

Des sources de l'Église orthodoxe disent qu'au moins 78 prêtres ont été tués par les forces érythréennes lors d'un massacre de centaines de civils dans la ville sacrée d'Askum en novembre de l'année dernière.

Helen Berhane, ancienne prisonnière de foi en Érythrée et maintenant défenseure de la liberté religieuse, a averti que la vague de terreur se poursuivait.

« Les troupes érythréennes tuent beaucoup de prêtres et violent leurs femmes », a-t-elle déclaré à Release International.

« Certains prêtres se tiennent debout en tenant leurs croix, alors ils se coupent les mains. Et quand les soldats demandent aux prêtres d'enlever leurs chapeaux, quand ils disent non, ils leur tirent dessus.

« Des centaines de prêtres meurent dans ce conflit aux mains des soldats érythréens. 

Release International demande aux gens de prier pour l'Érythrée lors de la Journée internationale de prière pour l'Église persécutée (IDOP) dimanche et a créé des ressources gratuites  à utiliser dans les églises.

L'Érythrée a un record de plusieurs décennies de persécution des chrétiens après la fermeture de la plupart des églises en 2002. Les années suivantes ont vu des chrétiens arrêtés, détenus - parfois indéfiniment, et torturés.

Berhane, qui était autrefois enfermée dans un conteneur d'expédition qui gelait la nuit et faisait très chaud pendant la journée, demande aux chrétiens de jeûner et de prier pour les croyants en Érythrée.

"Je jeûne, pas pour changer la situation, mais pour me discipliner et pour comprendre. Je demande à Dieu : 'Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ?'", a-t-elle déclaré.

"Je prie, chante et lis toujours ma Bible. Je trouve des mots encourageants dans la Bible. Nous vivons des temps difficiles, nous devons donc jeûner et prier."

Certains chrétiens érythréens ont fui la frontière vers l'Éthiopie où ils ont trouvé refuge dans des camps de réfugiés, mais le conflit au Tigré les a de nouveau mis en danger.

"S'il vous plaît, priez pour la protection de ces chrétiens et priez pour la grâce qu'ils puissent recevoir avec joie la souffrance à laquelle ils sont confrontés, car ils le font pour l'amour du Christ", a déclaré le Dr Berhane Asmelash, militante des droits humains et partenaire de Libération. .

Le PDG de Release, Paul Robinson, demande également aux chrétiens du Royaume-Uni de se souvenir de leurs frères et sœurs persécutés en Érythrée.

« Nous devons être à leurs côtés, aider à porter leurs fardeaux et nous joindre à eux dans la prière pour un nouveau jour de liberté pour leur pays », a-t-il déclaré. 

Malgré de féroces persécutions, le Dr Asmelash affirme que le christianisme a continué de croître dans le pays.

« Les chrétiens ont été le groupe de personnes le plus persécuté en Érythrée. C'est parce qu'ils n'arrêtent pas de se rassembler et n'arrêtent pas de prier. C'est hors du contrôle du gouvernement », a-t-il déclaré. 

Le Dr Asmelash pense qu'il y a au moins 180 chrétiens derrière les barreaux en Érythrée. Certains ont été libérés l'année dernière, peut-être dans le but de contenir Covid dans les prisons surpeuplées du pays, mais au cours de l'été, des dizaines ont été de nouveau arrêtés, anéantissant les espoirs d'un changement d'avis au sein du gouvernement.

"Nous ne voyons aucun changement dans la politique du gouvernement", a déclaré le Dr Asmelash.

« Le gouvernement ne gagne rien à arrêter ces chrétiens. Il y a beaucoup de gens talentueux en prison, qui pourraient apporter une grande contribution à leur pays.

"Donc, mon message au gouvernement érythréen est de les libérer. Leurs familles, leurs enfants, leurs femmes et leurs maris ont besoin d'eux." 

Release International, Christian Solidarity Worldwide, l'Alliance évangélique et Open Doors organisent un événement spécial en ligne en direct pour IDOP à 19h30 le dimanche 7 novembre. Pour vous inscrire à l'événement, cliquez  ici .

 

La vidéo de la Semaine