Mardi, 12 novembre 2019 21:58:21

Le président américain Donald Trump s’est dit mardi prêt à apporter une aide militaire au Mexique pour lutter contre les cartels de la drogue, accusés d’avoir massacré neuf membres d’une communauté mormone américaine dans le nord du pays.

 

« Si le Mexique a besoin ou demande de l’aide pour se débarrasser de ces monstres, les États-Unis sont prêts, volontaires et capables de s’engager pour faire le boulot rapidement et avec efficacité », a assuré le président américain dans une série de tweets.

« Il est temps pour le Mexique, avec l’aide des États-Unis, de faire la guerre aux cartels de la drogue et de les éliminer de la surface de la Terre », a-t-il ajouté.

Face à la puissance de ces organisations, qui contrôlent une partie de la zone frontalière entre les deux pays, « on a parfois besoin d’une armée pour battre une armée », a-t-il expliqué.

 Le président mexicain Andrès Manuel Lopez Obrador a indiqué mardi qu’il allait discuter avec M. Trump d’une coopération avec les États-Unis contre les narcotrafiquants.

Au moins trois femmes et six enfants d’une communauté mormone américaine établie dans le nord du Mexique ont été assassinés lors d’une embuscade, probablement victimes des gangs criminels qui sévissent dans la région, a annoncé lundi un parent des victimes.

Selon Julian Lebaron, un militant anticriminalité, les corps des victimes ont été retrouvés à bord de leurs camionnettes calcinées, dans une région proche de la frontière américaine où sévissent narcotrafiquants et bandits en tous genres.

La communauté touchée est composée de descendants de mormons ayant fui les États-Unis au XIXe siècle pour échapper à la répression de la polygamie, pratiquée au sein de leur religion. De nombreux mormons du Mexique jouissent de la double nationalité mexicaine et américaine.

Le sénateur américain Mitt Romney, dont le père est né dans une communauté mormone du Mexique, a condamné les « attaques horribles » contre les mormons.

« Les États-Unis doivent travailler avec les autorités mexicaines pour que les responsables de cette violence insensée rendent des comptes », a-t-il dit sur Twitter.

Avec la Presse

 

Articles similaires Israël & Monde